jeudi 29 août 2019

Four Laws for Social Networks

Four Laws for Social Networks 


(Archive from December 2012 with a date stamp this year 2019) 


The idea of ​​this contribution is the result of a reflection on:  
- Projects in artificial intelligence,
- Reading books both fiction and scientific,
- Cultural exchanges and travels,
- Sci-fi films,
- Laws regarding the protection of personal data,
- Terms of web services,
- Laws governing collective behavior within a globalized society along with the notion of "rights and duties" that defines the expression space for individual freedom and its limits face to respect the general interest.
The objective of this paper is to contribute to the debate on the use of more and more complex algorithms for a bigger and bigger number of users by an increasing number of powerful trading companies.
The person who has probably the most reflected on the impact of artificial intelligence in a society or civilization is certainly Isaac Asimov's three laws with robotics.
So far the application of these laws remained the domain of science fiction as available technologies, trade issues, implications for most people remained more or less under control.
The situation changes, or will inevitably change by 2019. Inert and living technologies intersect. The strength of affordable computing power (17.59 petaflops) combined with the miniaturization of electronic components, the use of more systematicintelligent agents, the ability to answer questions in natural language (IBM, Nuance, Siri, ...) ,"cloud computing", the imperative need to protect personal data (Instagram, Facebook, Google, ..) show that the implementation of "universal laws" protecting individual and humanity becomes imperative.
At the dawn of 2013, "entities using more artificial intelligence" facing human beings are primarily Social Networks.
Any social network in the world actually uses more and more complex systems, artificial agents and now artificial intelligencealgorithms approaching closely human behavior with the possible bias to want to free itself from control of the largest number 
Every person, human being, wants his side to better control the information it publishes on the Social Network and keeps “Ownership”/”Property” of it. 
 
The Social Network, he, is a kind of autonomous entity to provide services to human beings comparable to humanity (hundreds of millions to billions of users). The Social Network has rules and laws among which one is to maximize the profitability of itsservices, another to be in compliance with local laws or broader ones...
We can thus compare a Social Network to a robot and each user to a human being belonging to humanity. So, let us try to apply three Isaac Asimov's laws to the Social Network:
 Zero Law: A social network may not harm humanity, or, through inaction, allow humanity to be injured.
 First Law: A social network may not injure a human being or, through inaction, allow a human being to come to harm, unless inconsistent with the Zero Law.
 Second Law: A social network must obey orders given to it by human beings except where such orders would conflict with the First Law or the Zero Law.
 Third Law: A social network must protect its own existence as long as such protection does not conflict with the First or Second Law or the Zero Law.
Remain now to define how to implement and operate concretely these laws …

Original Publication of an Article Originel post on Décember 31, 2012  …
http://www.w4p4.com/home/w4-news/fourlawsforsocialnetworks

dimanche 28 avril 2019

My 2 Sun Day Cents

Still love my blog 💛💙💚💓 started in 2007 💪😃 where I publish what I consider important. I intend to post regularly #my2sundaycents It refers to the cumulative effect of just being in relationship with a lot of other two day day cents, the Energy of the Sun, the strengh of each day spent … and in the spirit of this blog. In #SocialSelling you have two words : SOCIAL and SELLING. It is indeed the art and the way you sell (yourself) in the real world and on #socialnetworks within a fast changing world. 
You sell concepts, ideas ; you influence ... you establish relationships and get transactions ... What counts is that you set up sincere links around you.
No-one is perfect or is right by himself . My personal quote is "Being right is good. Being shared is much better"
#socialsharing #socialbuilding #socialleadership #socialsellingforum

vendredi 5 janvier 2018

12 Vœux pour 2018 - Jean-Michel Davault


Bonjour,

Et oui, pour ces 11ème vœux annuels sur ce blog, quoi de mieux qu'une vidéo pleine d'énergie, de clins d'oeil et de lumière. 

Bonne écoute 😃

Jean-Michel Davault



dimanche 31 décembre 2017

Un Regard sur 2017 - Rétrospectives et Bilan

Compte Instagram Wellbeing_For_You de Jean-Michel Davault
Cet article, également publié sur Pulse, se base sur les principaux articles que j'ai pu écrire en 2017, mes voyages et rencontres. J'ai souhaité faire ressortir mes pensées principales en miroir de mes propres voeux pour 2017.

Tremblements

L'année 2017 se caractérise par des "tremblements politiques" comme je le pressentais dans mes voeux de ce début d'année. Tremblements en France par la disparition de partis qui ont fait leur temps, par le besoin de reconstruire le tissu social par delà des clivages syndicaux tant patronaux que salariaux, par une paupérisation grandissante, par des symptômes de vieillissement ... Tremblements à l'échelle globale de notre planète avec des menaces sur les équilibres de Paix, de ressources et plus largement de notre écosystème terrestre ... Tremblements enfin auprès de lobbies d'influence souvent loin des intérêts du plus grand nombre.

Motivation(s) Sociétale(s)

Derrière ces tremblements il existe un besoin de motivation sociétale. Quelle société voulons-nous? Qu'est ce que je souhaite changer pour moi-même et ceux qui m'entourent? Est-ce le modèle de rémunération ou simplement intégrer 5 grandes tendances? Est-ce tout simplement faire plaisir? Est-ce ma relation de subordination dans le monde professionnelle ou une co-construction? Est-ce le besoin de solutionner une cause nationale sans en avoir la légitimité juridique ou les millions nécessaires ou des enjeux d'ego qui nous dépassent? Est-ce le Bonheur Intérieur Brut ou me préoccuper de mon Bien-Être? Est-ce une influence sur les réseaux sociaux ou la politique?

CONSTRUCTION MASSIVE

Je retiendrai de cette année l'importance d'exprimer les choses simplement. Pareil à un baiser, le K.I.S.S. - "Keep It Super Simple", exprime le beau et l'essentiel. La dimension intellectuelle est indissociable d'une démarche de cœur sincère. Derrière les menaces de "Destruction Massive" aussi bien énoncées en 2011 par Jean Ziegler sur la dimension de base de l'organisation de la famine, l'émergence très sérieuse d'une intelligence artificielle qui va bientôt dépasser l'homme, je crois, comme Stephen Hawking, en l'instinct de survie de l'Homme, de l'Espèce Humaine ! Ce sont précisément la mise en relation et l'interaction d'hommes et de femmes que nous permet de construire un avenir commun par delà nos ego. Le Social Business, le Me-Commerce, les plateformes - libres - de financement participatif sont des axes majeurs pour notre avenir personnel et collectif !

Conclusion

Seul, je peux avoir raison. Est-ce d'ailleurs nécessaire d'avoir raison maintenant?
Ce qui compte, c'est l'idée ; ce sont les idées ; puis de transmettre à d'autres la pertinence de fond, qu'eux-mêmes, à leur tour, trouveront pertinent de transmettre. L'idée aura peut-être été modifiée, adaptée, transcendée, copiée ... C'est cette co-construction là qui doit être recherchée.
Ainsi, ensemble, nous sommes forts : c'est la CO-CONSTRUCTION MASSIVE. :-)

lundi 2 janvier 2017

Voeux 2017 - Dixième année de ce Blog

Bonjour cher Lecteur, chère Lectrice,

2017, dixième anniversaire de ce blog !

Chaque année, j’ai pris l’habitude de venir publier mes vœux sur ce blog.

Ces vœux permettent tant Pour Vous que pour moi de ‘se recaler’ tout en restant en ‘décalage’ pour mieux garder nos spécificités d'analyse.

Quel intérêt y aurait-il d’avoir un blog qui s’intitule ‘Point de Vue Décalé’ si autant vous lecteur que moi-même n’y trouvions pas quelque chose qui nous permette d’avancer en cette nouvelle année 2017 ?

Ainsi en pensant à mon fils Benoit, 16 ans, qui a librement choisi la voie d’étudier l’Histoire, je me permets modestement de revenir sur la petite histoire d’il y a 10 ans. En effet, le recul et l’apprentissage nous permettent de créer de nouvelles voies d’avenir et de comprendre certains changements accélérés pour 2017.

En 2007, j’écrivais cet article de blog « Ratatouille Collective » J    Il est fascinant de relire cette phrase : « Travailler ensemble de façon non hiérarchique c’est quelque chose qui s’apprend ! Une partie de cet apprentissage se fait bien « sur le tas » ».  En mirroir, quel que soit le niveau officiel de diplôme ou d’études des personnes qui travaillent avec moi aujourd’hui, elles peuvent mesurer à quel point il est essentiel de Désapprendre à Travailler  pour s’adapter à ce monde en mutation accélérée. 

« Le temps passe ... Le monde ne nous attend pas. »

Le besoin de « remettre l’Ascenseur Social en marche » se transforme aujourd’hui en besoin de ‘Motivation Sociale’ [Ndlr : Pensée à Fanny D., 23 ans] tellement il devient nécessaire de revaloriser le travail de ceux qui travaillent justement. Sera-t-il possible en 2017 de recréer une certaine forme d’abondance pour tous ceux et celles qui se bougent ? En tout cas, justement, il y a besoin d’une juste rémunération à efforts donnés. Faut-il toujours se référer à une rémunération à l’heure ? A la tâche ? Faut-il que certains mettent d’autres hommes et femmes en coupe réglée sans autre espoir que de subir ? Subir le pouvoir de quelques uns ? Subir une fiscalité globale considérée comme de plus en plus injuste par rapport à ceux qui ont plus intérêt à rester dans un système qui encourage l’assistance [Ndlr : "Du pain et des Jeux"] ?

On a besoin de personnes qui, même dans le cadre (militaire) sont également capables de ‘sortir du cadre’ à titre personnel. Pensée à « Caroline Aigle qui fut la première Française pilote de chasse et pionnière ». Nous avons un besoin impératif de pionniers même si leurs prises de position peuvent interroger.

J’ai recontacté les personnes mentionnées dans la « Ruche de la Micro entreprise ». Il est intéressant de retracer le parcours de ces personnes en dix ans. En tout cas en France, notre société évolue fortement vers la valorisation de ceux qui travaillent en leur nom, leurs compétences. L'Allemagne montre la voie en Europe. Reste à trouver des solutions pour travailler avec les ‘acheteurs’ dont le métier sera amené à évoluer sous peine de muter encore plus fortement. J’ai la chance d’en avoir trouvé deux qui fonctionnent mais d’autres existent sans doute et vont certainement émerger.

« Régimes spéciaux » « Qui est décalé ? » Dix ans après, on constate que le système entier des régimes spéciaux est en voie de recomposition tant il était nécessaire de rééquilibrer et de simplifier la relation ‘droits et devoirs du travail’.

Cette phrase résonne d'une incroyable force « Notre pays est actuellement pris en otage par certaines corporations pour ne pas dire certaines baronnies. Par ailleurs un certain nombre d'informations sont soit tronquées soient incomplètement fournies aux citoyens. Les français qui prennent des risques, travaillent dur en ont assez ! » On peut encore croire que des formes d’  « engagement citoyen » vont finalement transformer en profondeur la société en 2017 à la vue des tremblements politiques en cours d’ici les élections présidentielles des 23 avril et 7 mai et des législatives des 11 et 18 juin 2017.

En conclusion, à mon niveau de citoyen et d’entrepreneur, je vous invite à travailler avec des personnes comme moi sur le segment de compétence que vous trouverez utile de partager dans une co-construction. L’essentiel c’est que la somme de ces compétences créent de la valeur pour les deux et si possible dans une perspective de développement durable.

Que 2017 soit Pour Vous et pour moi, ensemble, une année de Respect, d’Abondance et de Joie(s).

dimanche 29 mai 2016

Se retrousser les manches

Bonjour cher lecteur,

Par-delà mes publications sur LinkedIn, Facebook, Instagram ou d'autres supports, j'aime à revenir en ce lieu d'écriture et de Pensée année après année depuis 2007. Je réserve en effet ce lieu pour des réflexions ayant pour objet mon thème "Point de Vue Décalé" et lorsque j'ai vraiment quelque chose à dire.

Et aujourd'hui, 29 mai 2016, au demeurant la Fête des Mères, j'ai bien quelque chose à dire. :)

A l'origine de cet article de blog il y a l'expression "Se retrousser les manches"?

Que signifie-t-elle?

Étymologiquement "se retrousser les manches permet d’éviter que l’habit se prenne dans les outils et d’avoir moins chaud".

Selon l’Intern@ute, "l'expression nous vient de ceux qui n'hésitaient pas à retrousser leurs manches en préparation d'un travail pénible, afin de ne pas être handicapés par leurs habits qui pourraient se prendre dans les outils. C'est donc se préparer à une tâche".

Quelle résonance ressentiriez-vous si on vous disait qu'il "faut que vous vous retroussiez les manches"? Vous sentiriez vous bien calé dans vos souliers ?

Selon votre humeur du jour, vous reformuleriez pour mieux comprendre, vous vous tairiez simplement, vous pourriez être agacé ou bien prendriez la mouche du coche.

Pour ce qui me concerne, connaissant le sens figuré et le contexte, je choisis de prendre la balle au bond. En effet le sens figuré de "se retrousser les manches" veut dire "Se mettre au travail".

Et bien justement, je remets chaque jour mon travail sur la planche pour aller de l’avant et « ReStarter ». Pour d’autres, il peut être en effet grand temps de se mettre au travail et de « changer de logiciel ».

Le temps où seule une « élite » pouvait dans son coin guider une association, une entreprise un parti politique ou un peuple, le temps de la « lutte des classes» est révolu. Le temps aussi où « l’élite failli honnête» était condamnée à se taire et à se (faire) reformater a fait place au temps où l’on apprend personnellement et collectivement de ses erreurs. Certes, ceci peut être parfois difficile ou douloureux mais il est possible de « se retrousser les manches ».

Nous sommes entrés avec internet petit à petit dans une série d’évolutions majeures où le savoir, les méthodes de travail et la façon dont les personnes échangent ont grandement changé la façon de « se (re)mettre au travail ». Nous sommes passé de « re-calages » en « décalages » pour que les « points de vue décalés » d’un temps deviennent des standards d’un autre temps.

A titre personnel, depuis la fin de la société indépendante « Hommes & Process » le 2 décembre 2010, je « me suis retroussé les manches ».

En tant que consultant j’ai continué à parcourir le monde, à travailler, à imaginer et à me remettre en question. J’ai constaté la fin inexorable de systèmes organisationnels entiers basés sur la lutte des classes et le lien de subordination à un seul chef, de sociétés qui étaient des citadelles imprenables comme Kodak, de systèmes de rémunération qui rendaient les gens esclaves ou assistés pour mieux les asservir.

En tant que citoyen, en tant que personne qui « se retrousse les manches », je suis en train de vivre la fin des partis politiques traditionnels, l’émergence d’organisations et d’intelligences collectives, de systèmes de rémunération plus justes en interdépendance de personnes qui veulent se prendre en main…

Est-ce que tout est pour autant rose et facile ?

Non évidemment. La facilité est celle d’un labeur, d’un labour régulier. Il faut, à titre personnel, s’adapter. Il faut aller au-delà des injustices ou lourdeurs administratives. Il faut aller au-delà de « ses excuses ».  Il faut axer son énergie et ses efforts sur des objectifs à court (le focus), une projection à moyen terme et surtout à long terme. Il faut, à titre collectif, savoir édifier et valoriser les autres. Il faut aussi être capable d’accéder aux « financements » qu’il s’exprime sous une forme ou une autre. Idéalisme ? Utopie ?

Sans plagier les « Grandes Voix d’Europe 1 » où un économiste rendait publique il y a quelques jours son étude sur trois grandes utopies économiques : « La consommation collaborative », « Le trans-humanisme » et la « Décroissance », je pense qu'il faut avoir "un point de vue décalé". Les "rêves" sont considérés comme "utopiques", car si ils s’accomplissaient en tant que tels, leur objet même s’annihilerait. Doit-on pour autant éviter de s’en inspirer et de rêver? A titre d’exemple et à titre personnel, je retiens du mot décroissance ce qui m’intéresse « Consommer moins en quantité mais mieux en qualité ».

En conclusion, bien que je me sois à titre personnel « retroussé les manches », il s’avère que si j’étais le seul à « me retrousser les manches » je m’épuiserais plus ou moins vite à la grande joie de ceux qui veulent un système de contrôle immuable. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous retrousser les manches et à chercher des solutions.

Ainsi, si vous voulez rejoindre une démarche de personnes qui se prennent en mains, voici quelques exemples auxquels je participe :

-        l’association que j’ai co-fondée avec une cinquantaine d’autres personnes, dont une Brution que je respecte beaucoup, soutient des projets de personnes qui « se prennent en main » venez soutenir Fonds du Rebond Association. Et plus particulièrement financer ce projet « Produits et Aliments du Monde » qui recherche encore 8900 euros en fonds propres. [depuis septembre 2013]

-        la démarche collective « Vitameal » qui est une sorte de sac de porridge avec tous les nutriments nécessaires à un Homme pour vivre 30 jours. Plus de 480 millions de sacs ont été distribués depuis 4 ans. Achetez deux sacs de Vitameals pour le prix de 35 euros TTC (sans frais logistique). Vous empêcherez un Homme, un Enfant de mourir de faim pendant 60 jours en particulier au Malawi où la sècheresse est actuellement hors norme !

-        une démarche collective qui permet de créer un véritable revenu complémentaire et peut-être même un complément de retraite sur un domaine d’avenir. Pour un grand nombre de personnes une centaine d’euros par mois nets de charges c’est important !

-        une démarche où, par recommandation, je viens apporter un regard décalé pour quelques jours (30 jours maximum).

Donc oui, je « me retrousse les manches ». Et vous cher lecteur, n’hésitez pas à me contacter si vous vous sentez concerné pour « co-retrousser vos manches » avec moi, ensemble.




vendredi 1 janvier 2016

Perspectives 2016 & Voeux




Bonjour cher lecteur, lectrice,

La nouvelle année 2016 commence.
Moment de voeux pour toi, pour soi.
Avance,
Aussi bien toi que moi.

Prends de la hauteur,
Apprends à voir,
Regarde ton avenir pour qu'il soit ton moteur,
Anticipe avant ce soir.

Je cherche des personnes
Qui veulent garder leur liberté de pensée;
Et toi, tu trouves des personnes?
En énergie, action et libre pensée?

Je cherche des entrepreneurs,
Qui cherchent vraiment des solutions ;
Tu trouves aussi preneur?
D'une personne compétente apportant la solution?

Je cherche des entrepreneurs
Ayant besoin d'une personne créative ;
Tu trouves aussi preneur?
D'une personne entrepreneuse créative?

Je cherche des personnes
Pour qui l'argent est un outil;
Et toi, tu trouves des personnes?
Pour qui cet argent sera un bon outil?

Je te cherche toi,
Qui veut de moi,
Nous cherchons,
Nous trouvons.

Homme.
Femme.
Monde.
Ondes.

2016
Sera
Toi
Et moi.

Jean-Michel Davault